0

Histoire érotique : comment écrire un texte ou un récit coquin ?

Vidéo éducative sur les histoires érotiques. Ici, je vous explique comment bien écrire un récit érotique et coquin. Puis, je vous fais la lecture d’un texte érotique que j’ai écrit. Si vous avez envie d’entendre une histoire érotique, ou plutôt une histoire de sexe, alors cette lecture érotique devrait vous plaire. C’est branché érotisme mais ce n’est pas un roman érotique, plutôt une nouvelle.

texte erotique

 

Est-ce que vous aimez les textes érotiques ?

Dans cet article, nous allons parler des textes et des histoires érotiques. Parce qu’autant dans le précédent article que j’ai écrit, je vous ai raconté une histoire de cul. Autant là, j’aimerais vraiment vous parler d’un texte érotique, d’une histoire érotique.

Voir mon article dans lequel je vous raconte une histoire de cul.

 

La vidéo de conseils sur Youtube sur comment écrire une bonne histoire érotique ?

 

Comment écrire une bonne histoire érotique ?

Vous pouvez écrire à la première personne “je”. Vous pouvez écrire avec des personnages extérieurs “il” et “elle”.

Le plus important est de faire vivre à la personne des émotions. Il faut se focaliser sur le VAKOG (Visuel Auditif Kinesthésique Olfactif Gustatif). Pensez à décrire ce qu’elle va dire, ce qu’elle va voir, entendre, ce qu’est-ce que vous allez dire, ce qu’elle va entendre, les gémissements, ce qu’elle va sentir, ressentir. Cela peut être du gustatif : quand elle va lécher, la peau sera salée. Est-ce qu’elle va sentir la chaleur en elle qui va monter ? Il faut bien penser aux cinq sens quand vous écrivez un texte érotique pour faire vivre cela à la personne.

litterature erotique

 

Récit érotique : Une histoire de cyprine

Maintenant, j’aimerais vous montrer une petite histoire érotique que j’ai écrite. Si vous aimez bien mes histoires érotiques, n’hésitez pas à télécharger mon petit ebook. Il y a un recueil d’histoire érotique que j’ai écrit qui s’appelle “Une histoire de cyprine“. N’hésitez pas à aller télécharger ce petit ebook si vous aimez bien lire des histoires érotiques. Je sais que cela plaît beaucoup aux femmes, mais je sais qu’il y a beaucoup d’hommes qui peuvent aimer les histoires érotiques, pourquoi pas.

Cliquez ici pour accéder à Une histoire de Cyprine. >>

Une histoire érotique gratuite

Je vais vous mettre une petite histoire érotique que j’ai écrite.

« … Nous sommes un jour de cette semaine. Je ne sais pas encore lequel on va se bloquer un créneau pour se voir et tu es chez toi.

Tu te demandes “Va-t-il venir ? Sera-t-il comme sur les photos ?” Quand j’arrive enfin, tu as un peu de stress. C’est normal. Tu sais cette petite boule au ventre.

Là, tu te dis : “C’est bon, il n’y a pas d’arnaque.” Tu te demandes comment on va amener la chose. C’est vrai que ça peut être un peu gênant au début. Pourtant, non, tout se fait simplement et naturellement entre nous. Je m’approche de toi. Tu t’éloignes un petit peu pour jouer. Je te touche. Tu me repousses un petit peu.

Maintenant, c’est toi qui t’approches de moi et tu essaies d’approcher de mes lèvres. Je garde une distance. On se frôle. On se tourne autour… mais on ne se touche pas vraiment. Je fais mine de t’embrasser puis je me retire au dernier moment. Je t’embrasse finalement au bout de quelques minutes, intenses.

Je te plaque contre un mur. On se chauffe un peu. Je sens tes mains sous mon t-shirt, mes mains aussi parcourent ta peau. C’est là qu’on met un peu de violence, on se pousse, on se tire, on s’agrippe.

Je caresse ton ventre, ton nombril, tes seins, ton dos, le bas de ton dos, tes épaules, tes fesses, tes jambes puis on se déshabille peu à peu. Je t’allonge sur le matelas puis je descends, je lèche ton ventre depuis ton cou jusqu’en bas. Je descends jusqu’entre tes jambes. Tu me laisses faire même si tu ne sais pas trop si je vais être doué, mais j’assume mon rôle qui est de donner du plaisir.

Au bout d’un moment, alors que le plaisir monte en toi et que tu trouves ça insoutenable, tu essaies de reprendre le contrôle. Je me laisse prendre en bouche pour être encore plus dur parce que ça m’excite quand même pas mal de te donner du plaisir.

Je lis ton envie dans ton regard. On ne pense chacun plus qu’à une chose : à être l’un dans l’autre tout simplement. Tu me laisses entrer en toi avec ma langue, puis avec tes doigts et tu me supplies de te prendre avec mon sexe. Si, si, je te jure, tu me supplies vraiment !!! 😉

Mon sexe frotte le tien sans y entrer. J’entre d’abord doucement puis on essaye de trouver le rythme qui te fera perdre la tête. Je caresse tes tétons avec mes mains et les embrasse tout en étant en toi tandis que mon pubis frotte le tien pendant les va-et-vient.

Ça me montre à quel rythme et à quelle intensité tu me veux. Je viens sur toi, tu viens sur moi, devant, derrière, dessus, dessous. On fera même une petite levrette avec une fessée discrète. Je te fais frémir de plaisir, puis ce plaisir s’intensifie par vagues de plus en plus puissantes qui envahissent tout ton corps.

On a pu changer deux ou trois fois de position et tu es venue deux fois. J’adore ce langage des corps parce qu’il ne peut pas mentir. Il est bien plus explicite, intense et pénétrant. Mes mains sur tes fesses, j’apprécie le contact de ta peau nue contre la mienne, chaude. On va remettre ça, attends. C’était vraiment une expérience hors du temps et de la réalité… »

recit erotique

Si cette histoire érotique vous a plu, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter !

Votre coach en sexualité qui espère que vous aurez aimé cette littérature érotique,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *