0

Le dirty talk (les mots crus au lit)

Comment faire un dirty talk respectueux ? Quelles sont les limites des mots crus au lit ? Comment initier le truc ?

dirty talk

 

Comment faire un dirty talk respectueux ?

Le dirty talk se pratique souvent pendant l’acte sexuel. J’aime le faire dans la chambre à coucher, tant que cela reste entre nous ; à l’extérieur en revanche, cela ne se fait pas… Mais dans sa chambre, on peut se permettre tout ce qu’on apprécie, du dirty talk au rapport dominé/ dominant.

 

Les femmes peuvent-elles aussi avoir recours aux mots crus pendant l’acte ?

Bien sûr, la femme peut aussi faire du dirty talk.

Que ce soit pour dire des trucs du genre « baise-moi fort avec ta grosse bite » ou « j’vais te la sucer ta queue ».

 

Mots crus pendant le rapport : exemple

Vous voulez des exemples de mots crus au lit ?

Vous pouvez dire « tu l’aimes ma bite, dis-le que tu l’aimes ma bite », « t’es à moi, t’es ma petite chienne ce soir? (j’adore dire ce mot cru au lit)
– oh oui je suis ta petite chienne ! » Ce genre de  choses, oui ;  mais je ne vous conseille pas de dire « t’es ma salope », rien de vulgaire ou d’humiliant.

Attention au contexte, aussi, la plupart des  femmes vont s’amuser à cela dans un certain contexte, pas dans un autre.

mots crus au lit

 

Mots crus pendant l’amour : y aller progressivement

Je conseille de commencer soft, lui demander « t’aimes ce que je te fais ? », puis « tu l’aimes ma bite? »

Il m’est arrivé que des femmes disent « non non » quand je suis en train de les prendre en levrette, et puis après elles font « oui oui ». C’est très drôle parce qu’au début elles veulent jouer un peu la résistance, et comme ça m’excite j’y vais plus fort et j’entends « oui oui, j’aime ça… » Par contre, si une femme n’apprécie pas qu’on lui parle comme ça, n’insistez pas, non c’est non, respectez ses réticences.

Chacun a des pratiques différentes. Il faudrait que tout le monde se sente respecté, reste à l’écoute, c’est pourquoi je vous demande de faire preuve d’adaptabilité, de souplesse; allez-y  doucement,  si elle aime bien vous pourrez y aller un peu plus fort, ensuite un peu plus encore, mais progressivement. C’est exactement la même logique qu’avec la fessée – voyez mon article sur la fessée, je vous le conseille – !

A lire aussi : Comment donner une bonne fessée érotique à une femme ?

Si vous avez aimé ce petit article sur le dirty talk, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires et à vous abonner à la newsletter…

Votre coach en sexualité qui espère vous avoir orienté par rapport aux mots crus à dire au lit,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *