0

L’orgasme masculin, l’orgasme féminin et les orgasmes multiples

Ici, nous allons parler des différents types d’orgasme : orgasme masculin du pénis ou prostatique (homme), orgasme féminin, orgasme vaginal, orgasme clitoridien, orgasme continu et orgasme multiple (femme).

Note : L’orgasme est la réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême.

orgasme homme

 

L’orgasme chez l’homme et l’orgasme chez la femme : différences

Le rapport à l’orgasme peut grandement différer chez l’homme et chez la femme. On dit souvent que les femmes ont des orgasmes plus puissants que les hommes, mais que malheureusement elles en ont moins souvent, pour diverses raisons qui tiennent à la pression psychologique sociale, aux talents ou à l’absence de talents de leurs partenaires.

Alors, parfois, on me demande « combien de fois jouit une femme ? » et je dois répondre qu’elle peut jouir quasi indéfiniment (sauf qu’il ne faudrait pas que son cœur lâche). L’homme aussi, s’il maîtrise le contrôle éjaculatoire, peut être multi-orgasmique.

 

L’orgasme masculin

Orgasme chez l’homme

Nous (les hommes) en aurions de moins forts, plus souvent et plus facilement que les femmes. Toute règle comportant ses exceptions, certaines femmes jouissent très vite, à la manière d’un éjaculateur précoce, si cette comparaison est permise. Voilà pour les différences.

Les hommes, après avoir éjaculé, ont généralement besoin de temps pour rebander et avoir un deuxième orgasme. Ceux qui ne sont pas en bonne santé, qui s’alimentent mal, qui ne font pas de sport, qui fument, boivent de l’alcool, ou sont âgés, peuvent même rencontrer des difficultés à rebander et donc à avoir un second orgasme.

L’homme, que ce soit avec une partenaire, un partenaire homosexuel ou bisexuel, connaît grosso modo deux  types d’orgasmes, l’orgasme du pénis, et l’orgasme anal avec la prostate, avec un doigt dans l’anus (le point P). On peut avoir ces orgasmes là avec un sextoy. L’orgasme du pénis peut être plus ou moins fort, peut aussi dépendre de facteurs divers, l’excitation, la forme physique, le temps depuis lequel on ne s’est pas masturbé ou on n’a pas fait l’amour.

Orgasme et éjaculation

L’orgasme n’est pas toujours corrélé à l’éjaculation : si vous avez lu mon article sur le contrôle éjaculatoire, vous savez que l’éjaculation et l’orgasme ne sont pas forcément liés, on peut avoir un orgasme sans éjaculer, on peut éjaculer sans orgasme et on peut avoir un orgasme tout en éjaculant, ce qui est le plus commun.

Les femmes, de leur côté, sont capables de squirter sans orgasme,  squirter avec un énorme orgasme, avec un petit orgasme, avoir un orgasme sans squirter etc. et c’est très bien.

 

L’orgasme féminin

La plupart des femmes, elles, peuvent avoir plusieurs orgasmes.

orgasme femme

L’orgasme continu

Lorsque par exemple on fait jouir une femme en cunni, la zone va pouvoir devenir, pour quelques instants ou quelques minutes, sensible, faites attention ; mais vous en rencontrerez aussi que vous pourrez lécher comme ça presqu’indéfiniment ,une heure voire deux, en enchaînant les orgasmes à quelques minutes d’intervalle.

On parle alors d’orgasme multiple. La femme est capable d’avoir plus d’orgasmes que l’homme, et des orgasmes plus forts. On parle d’orgasme continu quand la fille enchaîne les orgasmes coup sur coup (que ça dure assez longtemps) tellement qu’elle ne sait plus combien de fois elle a joui.

C’est une créature  sexuelle tout comme nous, juste un peu différente, et il suffit -il faut et il suffit- de s’y connaître assez pour éveiller cette sensation.

Orgasme vaginal, orgasme clitoridien et orgasme anal

Côté féminin, on parle d’orgasme vaginal, d’orgasme clitoridien, d’orgasme anal…Cela correspond à une réalité. L’orgasme vaginal, qui naît sous de simples caresses du point G ou du deep spot, prodiguées avec les doigts ou avec le sexe ; l’orgasme clitoridien naît de la caresse du clito avec les doigts ou avec la langue ; l’anal, avec les doigts ou avec le sexe dans l’anus.

Mais la vérité c’est que souvent, ces orgasmes se confondent, s’additionnent c’est à dire qu’on peut stimuler en même temps le clito et le vagin, on peut faire du sexe vaginal et ensuite aller dans l’anus et la femme va jouir alors, mais l’orgasme a été préparé bien avant. L’orgasme correspond à une libération chimique dans le cerveau. Les unes vont préférer le vaginal, d’autres le clitoridien, voire certaines l’anal, mais tout cela revient au même, c’est un orgasme fou.

L’orgasme chez la femme

Vous pouvez avoir un super orgasme en missionnaire selon l’excitation, le contexte, d’autres fois en levrette, et c’est en grande partie la psychologie qui détermine l’orgasme. De même les sensations, qui dépendent beaucoup des individus. Pour finir, ne vous répétez pas sur le mode « je n’ai pas d’orgasme vaginal, je n’ai que des orgasmes clitoridiens » ; vous pouvez commencer par une transition en ayant le double orgasme vaginal et clitoridien par exemple si votre partenaire vous lèche et vous caresse simultanément, et ensuite n’éprouver que l’un des deux.

On peut préparer une femme à jouir avec un cunni, l’approcher vraiment de l’orgasme et ensuite la prendre en levrette, et elle va peut-être jouir de manière vaginale, si elle veut, mais elle aura été bien préparée, bien excitée avant par un cunni. Comme, à ce qu’on dit, les mêmes fibres nerveuses rendent sensibles le clito et le point G, qu’elles communiquent, finalement vous pouvez  arrêtez de penser que la sexualité est plus compliquée qu’elle n’y paraît. Même si on peut se servir de notre intelligence pour faire des trucs de fou sexuellement, c’est quand même une fonction naturelle, si j’ose dire animale, spontanée.

multi orgasme

 

Le multi-orgasme (ou orgasme multiple)

Le multi orgasme, très peu de femmes l’expérimentent parce qu’il faut un bon partenaire, il faut connaître un peu son corps et aussi être psychologiquement apte, prête à se lâcher, à perdre le contrôle.

Le multi orgasme, c’est quand la femme a l’impression de jouir indéfiniment, que l’orgasme ne s’arrête plus, ou qu’il se répète à plusieurs reprises. Il est très intense, dure très longtemps. (On parle parfois d’orgasmes continus).

Il y a des femmes qui peuvent atteindre une minute, je crois, une minute de kif, c’est dingue ! Pour permettre à votre partenaire de connaître cela, il faut psychologiquement la préparer, la mettre à l’aise, la détendre, et puis faire les bonnes stimulations, que j’explique dans mon livre Le guide du bon coup et dans mes autres articles.

Si ceci vous a plu, n’hésitez pas à vous abonnez à la newsletter

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *