0

Revenge porn : pour tout savoir sur la revanche pornographique

Article éducatif sur le revenge porn. Qu’est-ce que la revanche pornographique ? Cette forme de vengeance porno est une interdite par la loi et on peut être condamné pour atteinte à la vie privée ou encore pour cyber-harcèlement si on la pratique. Donc, attention…

vengeance pornographique

Qu’est-ce que le revenge porn ? Comment faire pour ne pas être victime de vengeance pornographique ? Que risque-t-on à faire une revanche porno ?

A lire aussi : Comment envoyer un bon sexto (avec exemple) ?

 

Définition du revenge porn : qu’est-ce que le revenge porn ?

C’est quoi le revenge porn ?

Le revenge porn est le fait qu’une image ou une vidéo à caractère sexuel soit publiée sans le consentement de la personne, dans le but de l’humilier ; telle est la définition.

Il faut savoir que dans 90% des cas de revenge porn, la photo incriminée est un selfie prise par la victime elle-même. C’est à dire que, soit elle l’a envoyée à quelqu’un qui l’a publiée ensuite pour se venger après une rupture, soit le fichier a été intercepté par un hacker qui l’a mis dans un site communautaire de revenge porn, ou veut faire chanter la personne.

Donc généralement la photo est prise par la personne elle-même, qui est victime du revenge porn. Il est bon de savoir cela, parce que vous comprenez que si vous ne faites pas de selfie dans lequel vous êtes bien reconnaissable à poil, on ne pourra pas vous faire chanter avec ça. Et même si la photo est publiée, une paire de seins c’est une paire de seins, de même qu’une paire de fesses : vous n’avez qu’à dire « c’est pas moi » et puis c’est tout.. Il ne faut pas qu’il y ait de signe distinctif du type tatouage, tache de naissance ou autre.

A lire aussi : Comment faire de beaux nudes (tuto) ?

 

Jusqu’où peut aller le revenge porn…

Sachez que le revenge porn, ça peut aller loin, notamment dans des environnements comme un lycée. Quand c’est publié, ça peut aller jusqu’au harcèlement, jusqu’à des insultes, ou même à de réelles agressions. Quelques personnes victimes de revenge porn sont allées jusqu’à se suicider. Oui, ça peut être très très grave, d’où le conseil de bien gérer son image et de ne pas faire des nudes n’importe comment, peut-être même de ne pas en faire du tout.

En général, sur les sites de revenge porn, la photo de la personne est publiée avec le nom, l’adresse de ses réseaux sociaux et tout, et les gens peuvent la retrouver pour la harceler. Elle a alors l’impression que tout le monde lui tombe dessus alors que c’est juste la communauté d’un site, mais ça fait mal à l’ego. Et puis la publication peut se retrouver dans son environnement réel, comme dans un lycée, où un mec placarde des photos de vous à poil, vous êtes sûr que quasiment tout le monde l’aura vue, sans savoir si elles tournent encore à votre insu, et ce sont des choses qui font mal.

 

Mon expérience de revenge porn

J’étais dans un lycée où il y avait une fille qui jouait à se donner l’image de la cochonne de l’établissement ; une légende courrait selon laquelle une vidéo d’elle en train de sucer dans le gymnase trainait sur internet. Je n’ai jamais vu cette vidéo, mais la légende la rendait sexy, la fille est devenue tout à coup sexuelle, suceuse. Certaines filles vont faire ça pour jouer de cette image, mais il faudra vraiment qu’elles l’assument, dix ans plus tard, quand elles chercheront du travail. A moins que vous vouliez devenir actrice X ou que vous vous en foutiez complètement. Si vous êtes sensible, faites vraiment très attention à l’image que vous allez donner.

 

Photo sexy vs Photo porno

Il faut bien distinguer les photos sexy des photos porno. Si on veut me faire chanter avec une photo où j’apparais torse nu, je m’en fous, même si je suis en caleçon, je m’en bats les couilles, en fait. C’est différent d’une photo où vous êtes en train de baiser quelqu’un – quoique depuis que j’ai fait mon tuto X, je m’en tape complètement.

Mais à l’époque où je travaillais dans la compta, il est certain que ça m’aurait contrarié que des photos de ce type tournent  sur internet. Maintenant que je suis à mon compte, je m’en fiche. Ca dépend aussi de son employeur, et dans la vie professionnelle, c’est du plus mauvais effet – même si on devrait s’en foutre, on est tous humains, on a tous une quéquette (sauf les filles qui ont une foufounette lol)…

porno vengeance

 

Revenge porn et pédophilie

Il faut aussi faire attention quand on est mineur et qu’on fait des photos ou qu’on est pris en photo comme ça, parce qu’elles peuvent aller sur des sites pédophiles, et là, ça tourne au délit. Bien sûr c’est vous la victime, mais c’est quand même embêtant de penser que des pédophiles vont se toucher devant elles. Encore une raison de ne pas montrer son visage sur ses selfies, ni montrer de signe distinctif.

Si c’est vous qui êtes en lingerie sur une photo qui circule, en quoi est-ce différent  d’une influenceuse de type Sissy Mua, qui se prend en photo dans son miroir en bikini hyper court : on pourrait dire que ce sont des photos sexy, est-ce que quelqu’un va la faire chanter en disant « si tu ne fais pas ci ou ça j’envoie telle photo à tes parents ? ».

revenge porn

Est-ce que vos propres parents seraient prêts à assumer, et vous devant vos parents ? Elle, elle s’en fout, et pour vous ça dépend de votre métier, si vous êtes prêt à assumer. Quand on le fait il faut aussi penser à l’avenir.

 

Que risque-t-on à faire du revenge porn ?

J’ai dit comment ne pas vous rendre victime de renvenge porn, maintenant, que risque la personne qui poste des photos de vous ou vous fait chanter avec du revenge porn ?

Elle risque deux ans d’emprisonnement et 60 000 € d’amende. Dans les faits, la jurisprudence n’a pas vraiment appliqué ces peines pour l’instant, les seuls cas de revenge porn en France ont été punis par de la prison avec sursis. Les serveurs étaient situés à l’étranger où étaient hébergées les photos.

Après, ça peut devenir viral, être enregistré sur l’ordi de l’un ou l’autre. Du moment que c’est sur internet, c’est quasiment à vie, et ce n’est pas parce que vous retrouvez la personne qui les postées qu’elles seront effacées.

e mieux est de résoudre cela à l’amiable pour que le contenu soit retiré avant qu’il devienne viral. Désolé, mais c’est vraiment une saloperie de faire chanter quelqu’un avec du revenge porn, surtout si c’est dans le but de l’humilier, c’est pathétique, mais la justice étant très lente il vaut mieux éviter que ça se propage. Si cet article vous a plu, abonnez-vous à la newsletter !

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *