3

Les escort girls et la prostitution

Article éducatif sur la prostitution en France… et notamment les escort girls. Quelle est la différence entre une escort girl et une pute (prostituée) ? Une call girl, c’est quoi ? Que dit la loi concernant le travail du sexe et ses clients ?

call girl

A lire aussi : La sexualité après 40 ans

 

Escort girl et prostituée : quelles différences ?

Elles sont des travailleuses du sexe, mais, contrairement aux prostituées, elles ne racolent pas sur la voie publique (le terme de “call girl” est assez proche). Ce sont des filles qu’on appelle. Le premier contact se fait par téléphone, elles viennent faire de l’escort, ou faire l’amour avec vous. Ca peut être juste de l’accompagnement, mais on en reparlera.

En résumé, les escort-girls, c’est de la prostitution haut de gamme, par des filles qui ne sont pas contraintes. Ca aussi peut être juste de l’accompagnement, pour des gens qui ont besoin d’être bien accompagnés, pour marquer bien auprès de leurs amis, au restaurant, ou qui veulent être en galante compagnie pour discuter. Un film qui s’appelle “Jeune et jolie” est super sur ce thème, “Belle de jour” aussi traite ce thème.

 

Les différentes escort girls

Il y a plusieurs types d’escort girls : celles qui ont un proxénète, souvent des filles de l’Est, qui sont gérées selon l’image connue des filles à qui on a pris le passeport, qui sont obligées de faire ça, et qui ne gardent pas pour elles l’argent récolté. Ce n’est pas le cas de toutes évidemment. Je n’y suis jamais allé, mais j’ai cette image en tête : vous rentrez dans un appart, vous avez 6 filles qui sont malheureuses, un mec au milieu, qui leur dit “vas-y toi, baise ton client”, qui menace sa famille en Russie. C’est une image révoltante, je sais que jamais de la vie je n’irai voir une fille qui a un proxénète.

La deuxième catégorie, ce sont les filles qui appartiennent à une agence, car il y a des agences de call-girls qui permettent de choisir selon vos goûts, sur catalogue, une call-girl qui est à son compte. Il y a des professionnelles qui le font à temps complet, ne vivent que de cela, et puis les occasionnelles, des étudiantes qui le font de temps en temps pour arrondir leurs fins de mois.

Si je devais avoir recours à une escort-girl, j’irais voir une occasionnelle, plutôt une jeune étudiante, parce qu’il y a moins de risques de maladie. Je ne fréquente pas ce monde là, parce que je sais qu’elles voient défiler du monde et ce risque me fait très peur. Même si vous mettez un préservatif, vous prenez des risques en vous frottant. Et puis c’est cher ; pour faire cet article, je me suis renseigné sur les tarifs, ce n’est pas donné !

escort girl

A lire aussi : Les maladies et infections sexuellement transmissibles à craindre dans la vie

 

Les escorts girls sont-elles contraintes ?

Est-ce que des filles sont heureuses de faire ça ? Oui, j’en ai connu une que j’avais draguée, tout à fait en dehors de son activité. Elle me disait que ça lui plaisait, parce qu’elle aimait le sexe, que ça lui permettait d’assouvir ses pulsions. Elle ne comprenait d’ailleurs pas que les clients puissent être pénalisés, parce qu’elle aimait bien son “métier”. Rappelons qu’en France, le fait d’être client de prostitution est passible de 1500 € d’amende. Elle ne comprenait pas cette loi censée protéger les travailleurs du sexe, elle comprenait que le racolage était interdit, à la limite, mais cette loi ne lui plaisait pas.

On pourrait évoquer aussi l’anecdote de ces filles qui font du porno, qui font une ou deux scènes pour une production un peu connue, à la seule fin de se faire un nom et de se présenter sur des sites d’escort, où elles pourront demander plus cher, car plus elles sont connues : plus elles sont désirées et plus elles peuvent demander cher.

 

Les prix et tarifs des escort girls

Les prix varient : j’ai vu 80 € pour une fellation, j’ai vu 200 € pour une heure – on peut faire l’amour autant de fois qu’on veut, ou juste parler.

Il y en a qui disent “c’est 250€ si tu veux une fellation nature”, Je me suis demandé ce que ça voulait dire : en fait, c’est sans capote : la fille va vous sucer sans capote, pour un peu plus cher. Franchement, vu le prix d’une escort-girl, et vu le risque de choper une maladie, je ne comprends pas que les mecs ne se forment pas au game, à la communauté de la séduction.

Pour 250 € ils auraient quasiment une des meilleures formations du game, ce serait vite rentabilisé vu le prix des escorts. J’ai eu un client qui était un habitué des escorts et qui venait de se choper un herpès avec elles (il va garder les séquelles toute sa vie car on n’en guérit pas). Ce client m’a dit que le game avait vraiment changé sa vie, car il couche avec des filles qui sont aussi bien, et sans payer : au bout de trois filles il a rentabilisé sa formation, même en prenant la plus chère à 1000 €, c’est incroyable !

Cliquez ici pour découvrir les meilleures formations de séduction !

Et cliquez ici pour les meilleures formations de sexualité (ça serait dommage d’aller aux putes et de ne tenir que 5mn, tant qu’à faire).

prostitution

 

Escort-girl et plaisir

Est-ce que les escort girls prennent du plaisir ? Concernant les putes, je ne sais pas. L’escort girl dont je vous parle, oui, elle disait qu’elle aimait son métier, elle joignait l’utile à l’agréable. Elle ne voyait pas tous les clients qui l’appelaient, elle demandait une photo avant de choisir de les rencontrer. Elle couchait avec des hommes qui lui convenaient, ça satisfaisait son besoin de libido, ça lui faisait de l’argent, et pas qu’un peu !

A côté de ça, quand vous allez la draguer, elle vous dit “je ne suis pas une fille facile, moi, je ne couche pas comme ça”, alors qu’à côté, elle se prostitue…Elle avait vraiment deux faces, c’était intéressant à étudier. Elle finit par me dire “Tu vois, le client, au lieu de me payer un resto sans être sûr de coucher avec moi, au moins il sait qu’il donne l’argent et qu’il va coucher avec moi, on sait tous les deux pourquoi, c’est plus honnête que de se faire payer des trucs”.

C’est une vision comme une autre, je ne suis pas habitué à payer des verres à des filles pour coucher avec elles, je ne comprenais pas trop, mais disons que je peux le concevoir.

Et puis elle ajoutait : “Il n’y a que vous, les hommes pour être aussi débiles pour donner autant d’argent pour un truc qui se fait en 15 minutes, un truc qui demande trois fois rien“.

Elle se protégeait beaucoup,  faisait des tests de VIH, elle suçait avec capote, c’est elle qui apportait les capotes, elle les mettait elle-même pour être plus sûre.

J’ai couché avec cette fille hors escorting, c’était une jolie fille, mais elle ne faisait pas des choses extraordinaires au lit, disons qu’elle suçait bien.

A lire aussi : C’est quoi un sugar daddy et une sugar baby ?

pute

 

Couple qui se prostitue

Où trouver une escort ?

Pour faire cet article, je suis allé sur des sites d’escorting, par exemple sur Sexemodel, Ladyxena, et aussi des sites d’annonces où j’ai vu un peu de tout, des gens qui font de la prostitution en couple : vous pouvez vous taper un couple, les regarder baiser devant vous ( si vous êtes bi, pourquoi pas avec un couple).

Y’a toutes les tailles, origines et poids qui se prostituent…

escort girl asiat

 

Les domina et autres masseuses naturistes (érotiques)

Ce qui m’a le plus surpris c’est qu’il y a des filles sur des sites d’escort, qui se spécialisent dans le SM, se disent “domina”, c’est-à-dire que vous n’avez pas le droit de les toucher, vous les payez juste pour vous faire humilier.

Il en a qui proposent juste des massages naturistes, elles restent en sous vêtements et pas le droit de toucher ! Ou des filles qui ne font vraiment que de l’accompagnement, te disant clairement qu’il n’y aura rien derrière.

A côté de ça, certaines vous disent “Pour une heure c’est 250 roses”, comprenez 250 € . Il vaut mieux les appeler pour savoir sur quel pied danser, parler franchement, parce que si vous payez pour une heure et qu’elle ne fait que de l’accompagnement… je préférerais que ce soit clair. Certaines proposent des GFE (girlfriend experience) : là vous papotez comme si c’était votre copine.

Il y des mecs qui se sentent tellement seuls, qui ne sont pas bons en drague ou en séduction, et qui, au lieu de se payer des formations de séduction et de s’améliorer, vont payer des filles pour vivre l’expérience. Il parait qu’en plus de les payer pour coucher avec, il y en  a qui leur apportent des fleurs, des chocolats.

Ma copine m’a dit “On m’a acheté des sacs de marque, des chaussures !” C’est à peine croyable ce que des mecs peuvent faire pour une prostituée. L’entretien avec cette fille était vraiment constructif, j’ai appris beaucoup de choses.

Il y a vraiment une énorme misère sexuelle et affective chez les hommes !

escort girl

 

Escort : le choix des clients

Concernant le choix des clients, non seulement elles se font payer mais elles se permettent d’imposer leurs règles, de choisir. Par exemple, pour envoyer une photo, elles vous disent qu’elles ne veulent que des caucasiens, que des hommes minces, pas barbus… elles sont hyper-exigeantes, et même beaucoup demandent “pas moins de 40 ans”ou “pas moins de 35 ans”.

Elles aiment les hommes âgés, en fait, sans doute parce qu’ils doivent être plus fortunés, et comme ils sont souvent mariés, ils ne vont pas l’emmerder, et puis, elles veulent éviter de tomber sur des mecs qu’elles connaissent, des mecs de leur promo si elles sont étudiantes, ou alors elles n’aiment que les hommes mûrs et l’argent. Ma pote me disait que c’était souvent beaucoup des hommes mariés, qui revenaient une fois par semaine, et qui payaient chaque fois pour la voir, pour passer une heure avec elle, ils cherchaient à créer une relation. Ils ne venaient pas que pour le sexe !

 

Escort occasionnelle et étudiante

Sur ces sites d’escort, quand ce sont des occasionnelles, les filles cachent leur visage sur les photos, ce sont des photos qui les mettent en valeur, parfois en lingerie, parfois à poil. Les mecs vous disent “je préfère me taper une pute parce que les meufs sur Tinder ne sont pas comme sur les photos”, désolé, sur les sites d’escort elles ne sont pas forcément non plus comme sur les photos. Beaucoup vont mentir sur leur âge. Et même embellir leur corps. Celle qui a 27 ans au lieu de 20, le mec s’en apercevra quand il la rencontrera, mais il ira au bout, il est là pour baiser, il ne veut pas être impoli.

Ma pote me disait aussi que la plupart des gens qu’elle rencontrait étaient des gens plutôt timides, très respectueux, qu’elle n’avait jamais eu de mauvaise expérience, qu’elle les recevait chez elle – j’imagine que d’autres vont à l’hôtel ou chez les clients. C’est bizarre, son cœur de cible sont les hommes mariés et le mec doit payer la fille plus la chambre ou le club libertin, l’addition est salée ! Je prendrais plutôt une occasionnelle qui peut recevoir, mais je ne suis pas ce qu’elles recherchent (encore trop jeune), alors je donne juste mon avis.

domina escort

 

Des hommes escort-boys qui se prostituent

Il me semble qu’il est beaucoup plus difficile pour un homme de faire escort boy, d’ailleurs mon pote Vincent Baudy expert, qui fait officiellement masseur érotique, me dit qu’il reçoit beaucoup de demandes de couples qui veulent qu’on baise leur femme devant eux, des demandes candaulistes, très peu de femmes seules finalement, alors qu’il y a beaucoup d’hommes qui demandent des escort. Ce n’est pas encore trop dans les mœurs des femmes, encore que, dans le film “Cliente” au début du film, une fille dit “tu viens me draguer comme ça, tu me baises comme ça dans la voiture”. Donc pour réaliser le fantasme, pourquoi pas !

A lire aussi : Le candaulisme : la pratique de la femme offerte 

Si j’étais une fille, je ne sais pas si ça me dérangerait tant que ça, en sélectionnant les mecs selon mon goût, de me faire de la thune de cette façon : une femme baisable qui me paierait, c’est incroyable, pourquoi je dirais non ? N’hésitez pas à me donner votre vision des choses dans les commentaires ! Et à vous abonner à la newsletter

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

3 commentaires

  1. Je suis escorte indépendante depuis un peu plus d’un an, la vie m’a mené ici, c’est une autre histoire, je vous demanderai de ne pas juger et de respecter les choix de vie de chacun… A mon Au début, j’imaginais que les clients ne seraient que des mecs tordus, libidineux et pas forcément attirants ni respectueux. C’est le contraire que j’ai découvert ! La plupart sont des hommes mariés, polis, gentils, attentionnés qui cherchent de l’affection avant le sexe. Il y a les jeunes qui paient le prix de la tranquillité, parfois des très très beaux garçons. Les commerciaux en déplacement qui veulent de la compagnie… Et il n’y a pas toujours de pénétration, c’est même fréquent qu’il n’y en ai pas, croyez le ou non ! Quant à la durée, je sais que celui qui paye une heure ne reste jamais une heure sauf exception, parfois même il paye pour une heure, au bout de 15mn il a pris son pied et se casse ! Bien souvent, avec l’expérience hé oui il est facile de les faire jouir rapidement afin de ne pas prolonger le rdv… Mais la plupart souhaite un échange, de l’affection, du partage, un contact charnel mais jamais vulgaire ni contre mon gré, ils sont attentionnés et me font même des cadeaux, je ne leur demande rien. Au début il m’arrivait de rendre a celui qui payait une heure et qui restait 20mn de l’argent… J’étais stupide et je ne le fais évidemment plus, je ne force pas la main et les freine même s’ils veulent plus qu’une heure. S’il s’avance pour une heure, c’est qu’il pense tenir une heure… Sont tellement gênés je pense de ne pas se contrôler qu’ils partent dans 99.9% des cas après éjaculation. Je sélectionne mes clients, je ne subis pas ces rencontres, et je me sens libre de mon temps de mon corps et j’ai un train de vie confortable. Je ne me sens pas souillée, je me protège et fais des tests régulièrement. Et nombreux sont ceux qui demandent des rapports non protégés… Je n’accepte pas même si forte rémunération proposée, je sais les refroidir en leur disant que c’est pour eux que je m’inquiète lol. Arrêtons les clichés, si nous choisissons de rendre service à vos maris ou futurs maris, avant le mariage ils sont déjà sexuellement frustrés… Leurs confidences sont toutes les mêmes quand ils sont en couple de 18 à 60 ans, mesdames ne les satisfont pas, elles sont archi coincées ! Remerciez nous, vos maris reviennent après nous avoir rencontrés, détendus et amoureux de leurs frigides épouses… C’est du service à la personne !

  2. Je suis escort occasionnelle depuis de nombreuses années j arrive sur la fin de carrière pour ma part et c’est tant mieux je trouve que le job a changé c était mieux avant . L’activité s’est ralenti les clients ont moins d’argent on le sent …

  3. Bonjour.
    J’aimerai pouvoir “répondre” sur ce sujet avec le point de vu d’un client.
    Naturellement il y a plusieurs types de clients, je ne veux donc pas généraliser et m’exprimerai donc pour mon cas et un peu pour ceux de deux amis. Pour les personnes travaillant dans le domaine des services sexuels je n’oublie pas les hommes, trans et autres, mais j’utiliserai le féminin par habitude certes mais aussi car les femmes forment le plus gros « contingent » de ce métier.

    Pour commencer cher Fabrice Julien (vous devriez mettre votre nom de famille en majuscule pour savoir si vous vous prénommez Fabrice ou Julien) j’aimerais dire quelques mots sur vos conseils d’acheter votre “formation” séduction.
    Vous conseillez d’investir dans votre “formation” qui serait plus rentable à long terme. Déjà vous noterez les guillemets.
    Une formation digne de ce nom ne se limite pas à un document PDF.
    C’est un échange avec un formateur (ou une formatrice), avec des exercices, des corrections, des conseils adaptés à la personne formée et de répondre aux questions de l’apprenant(te).
    Cela ne se limite pas à “lisez mon livre et vous serez un Donjuan”.
    Je n’ai regarder que le premier “guide” nommé “Le guide du bon coup” mais 47€ pour un fichier PDF c’est horriblement cher.
    Je ne dénigre pas le travail effectué pour la réalisation. Seulement le prix aberrant.
    Il me suffit de tendre la main pour attraper un roman format poche de plus de 650 pages vendu…9,40€
    Cela inclut la rémunération de l’écrivain, du traducteur, de la maison d’édition, du libraire, les frais de livraison, l’imprimeur, le papier etc etc…
    Pour trouver un ouvrage à ce prix j’ai du aller dans ma bibliothèque pour sortir “PHP 5 avancé 5e édition” au éditions Eyrolles. Et j’ai là un ouvrage grand format de plus de 850 pages et de près de 1,5kg que je peux facilement lire et annoter. Et reconnu en milieux professionnel et éducatif (donc d’une qualité “certifiée”) !
    Vous auriez une émission de TV (sur la TNT, pas une “web TV”) ou une série de reportage comme celle, de mémoire, passée sur M6 en 6 épisodes qui je crois s’appelait “les français et le sexe”. Vous pourriez alors justifier de prix plus élevés via une renommée.
    Mais là du point de vu d’un client c’est affreusement cher pour un fichier copié à l’envie, pour un contenu mystérieux sans aucune garantie de qualité ou même de quantité. Pardonnez l’expression mais 47€ pour 20 pages ça fait mal au cul.
    Sans compter que pour acheter votre formation on bascule sur un autre site avec un autre nom de domaine. Cela n’inspire pas confiance et fait penser à de l’escroquerie.

    Ensuite « formation » ou pas, pour certaines personnes il n’est pas possible de séduire.
    Que ce soit à cause d’un physique hélas « ingrat » selon les standards de beauté actuels, d’un handicap, d’une maladie ou d’un accident.
    Pour d’autres comme dans mon cas et un peu celui d’un de mes amis c’est la timidité qui nous bloque.
    Je suis incapable de faire le 1er pas vers « l’autre ».
    Je ne parle pas de la timidité qui vous fait bredouiller lors d’une réunion de travail ou qui vous pétrifie sur scène. Me concernant je pourrait faire un discourt au stade de France avec juste une plume entre les fesses.
    Mais je suis incapable d’aller vers les autres à titre personnel. Et donc de séduire ou même de simplement me faire des amis.
    Je suis de ceux qui n’ont pas de problème pour discuter travail autour d’une table mais qui est incapable de rejoindre ses collègues à la machine à café pour discuter du beau temps.
    De ceux qui une fois chez eux n’ont que la TV avec qui parler ou avec d’autre joueurs sur internet mais qui n’ont aucun amis à appeler ou avec qui prendre un verre à un bar.
    J’ai du attendre mes 35 ans pour enfin perdre mon pucelage dans un bordel de Bangkok.
    Et cela après avoir entendu ma propre mère et ma sœur me répéter de longues années d’aller voir une professionnelle pour me « déniaiser », que cela me débloquerait.
    Pour ceux qui voudrai savoir, dans mon cas non je suis toujours aussi timide même en y allant toujours de temps en temps quand la solitude se fait trop sentir.

    Vous parlez de « game » (que je trouve ce terme moche comme si les femmes n’étaient que des cibles à collectionner).
    Je ne suis pourtant pas moche (5/10 pour un type normal 10/10 pour les types du genre Brad Pit, ou Tom Cruse dans leur jeunesse, je me situe vers un 7/10 voir 8 quand je suis en forme). Mais je ne fréquente pas les lieux de rencontre.
    Pourquoi ?
    Comme déjà dit je suis timide, alors je n’ose pas aller vers les autres (même les hommes pour une simple amitié). Alors dans un bar je reste au comptoir seul.
    En plus nous sommes dans une société cruelle à ce niveau car c’est aux hommes de séduire, d’aborder (comme si les femmes étaient des bateaux à piller), de faire le 1er pas.
    Je n’imagine donc pas une femme aborder un homme seul au bar avec sa grenadine. Oui car en plus je ne bois pas d’alcool donc pas de désinhibition.
    Alors plutôt que d’être pitoyable toute une soirée je reste chez-moi.
    J’avoue ne pas savoir où aller pour faire des rencontres.
    Par contre quand je suis avec une professionnelle je n’ai aucune problème de timidité, que ce soit la nudité ou le contact charnel.

    Vous dites que ce n’est pas donné, que vous trouvez cela cher.
    Mais toute peine mérite salaire.
    Et je ne peux qu’imaginer à quel point ce métier est difficile. De laisser un parfait inconnu les caresser, les embrasser, les pénétrer.
    C’est à ce niveau peut-être de l’argent rapide, mais ce n’est pas toujours de l’argent facile.
    Vous parlez d’une call-girl qui aimait cela et qui y prenait plaisir. OK. Mais pour une dans ce cas là combien d’autres doivent sourire et être affectueuses alors qu’elles préféreraient être ailleurs plutôt qu’avec un client leur donnant la nausée ? Je me garderait bien de ne voir que le « bon » coté de la pièce comme l’escort que vous avez rencontré ou comme le témoigne Nessie ou Nina tout comme je me garderait de ne voir que le mauvais côté des filles exploitées.
    Vous parlez du risque de maladie. Elles aussi prennent un risque et donc ça se paie.
    Et il y a aussi le risque de violence. D’où la sélection que font certaines comme Nessie. Et donc ça se paie aussi.
    Car s’il y a en effet des témoignages comme celui que vous rapportez ou comme celui de Nessie il y en a aussi d’autres qui pense ouvrir la porte à un client seul et qui découvrent plusieurs hommes plus ou moins violent à la place. Ou d’autres clients qui ensuite reprennent de force leur argent, voir plus.
    Et je ne veux pas tomber dans ce « protectionnisme puritain » voulant interdire la prostitution pour protéger les femmes. Obligeant ces professionnelles a se cacher de plus en plus et ainsi prendre de plus en plus de risque.
    A ce niveau je pense que ce métier devrait être reconnu avec une carte professionnelle suite à une formation, pour leur permettre d’avoir sécurité sociale et cotisation chômage et retraite.
    Et justement comme ce métier n’est pas reconnu elles n’ont pas ces avantages sociaux, elles doivent le faire elles-même, et ça se paie aussi, encore.
    (Avantages supplémentaire d’une reconnaissance professionnelle : un suivis médical, une meilleure lute contre le proxénétisme ou la prostitution des mineurs, de meilleures conditions de travail, une profession moins méprisée (j’ai plus de respect pour une call-girl que pour un commercial qui veut me vendre un micro-onde). Je rêve peut-être mais c’est ce que j’espère pour elles.)

    En conseillant de draguer à ceux qui en sont incapables ce que j’entends c’est que vous dites que ces personnes devraient se passer de la chaleur d’une femme, de la douceur de ses caresses, du réconfort de ses bras.
    Et donc de rester « frustré » !?
    Beau conseil pour un formateur…

    Comme le dit Nessie c’est souvent du service à la personne.
    Je dirait presque un service d’utilité publique.

    Signé : un client qui n’a pas honte de l’avouer même s’il ne le crie pas sur tous les toits.

    PS : Fabrice je vous ai laissé une de mes vraie adresse e-mail si vous avez des questions.
    PS2 : Je viens de voir que le témoignage de Nessie date de novembre 2020. J’ai l’impression que vous recyclez pas mal de vieux articles.
    PS3 : A titre personnel je préfère lire un article que regarder une vidéo. Pouvez-vous faire un article écrit de vos vidéo ? Cela ne devrait pas demander beaucoup de travail car vous avez normalement déjà fait un travail préparatoire pour faire la vidéo. Enfin normalement car sur la seule vidéo que j’ai regardé je vous ai trouvé très amateur et improvisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *