0

Le candaulisme : la pratique de la femme offerte

Article éducatif sur le candaulisme (cuckolding). Que veut dire candauliste ? Ca consiste en quoi, le candau (la femme offerte) ?

candaulisme

A lire aussi : le massage érotique

 

Candaulisme : définition

Le candaulisme est le plaisir de voir sa partenaire (ou même son partenaire – l’homme aussi peut être offert) être simplement exposé à la vue d’autres personnes, avoir du plaisir ou même des rapports avec une autre personne ; il existe des femmes candaulistes, on les appelle les cuckold queens.

Voyez sur Wikipedia. C’est le cocu content.

 

Pourquoi on est candauliste ?

Il y a des candaulistes qui se satisfont de voir leur femme faire baver d’autres hommes. Il peut y avoir plusieurs raisons au fait d’être candauliste : l’homme peut aimer le fait de voir sa femme désirée par d’autres, ça peut rallumer la flamme, c’est à dire lui rappeler qu’elle est belle et la chance qu’il a d’être avec elle (avec la routine on peut oublier ce genre de chose) ; ça peut être le cas d’un homme qui n’est plus capable de combler sa femme, suite par exemple à un handicap, à cause de son âge, ou pour différentes raisons, plus d’envie, plus la foi, trop fatigué, trop de travail, pour toutes ces raisons.

Ils peuvent rester avec elle parce qu’il y a la famille, les enfants, et qu’ils l’aiment quand même d’une certaine façon, et ils ne veulent pas la priver du plaisir sexuel, ça peut être une raison qui conduit au candaulisme.

Les hommes candau peuvent être voyeurs

Des hommes sont voyeurs, ils  aiment observer le spectacle ; des gens aiment se sentir humiliés – on en a parlé dans la domination/soumission où j’expliquais qu’il faut se garder de mal juger les personnes qui aiment être dominées, soumises au lit- et ce n’est pas l’apanage des femmes d’aimer être soumises ou humiliées, ni celui des hommes de dominer, on peut échanger parfois les rôles dans certains aspects de sa vie avec le plus grand respect qui soit, et cela peut ne pas sortir de la chambre à coucher.

Il ne faut pas croire qu’un candauliste est quelqu’un qui ne participe pas au choix de son ou de sa partenaire. Par exemple, en club libertin ou sur un site libertin, il va choisir qui va baiser sa femme, il peut élaborer le scénario avec cet homme là et il peut interrompre l’acte à tout moment s’il ne se sent pas à l’aise évidemment.

Des hommes bisexuels peuvent être candaulistes

Des hommes qui sont bisexuels ou homosexuels  peuvent assouvir d’une certaine façon leur fantasme de sexualité à travers le candaulisme, voir un autre homme; mais pas de conclusion hâtive, il ne faut pas être trop autocentré, la plupart du temps ce n’est pas parce qu’on va baiser la femme d’un autre devant lui que cet homme là sera gay et ce n’est pas forcément sur vous qu’il va se toucher, il est en fait excité par l’acte, par le spectacle.

candauliste

 

Les risques du candaulisme

Je sais que beaucoup d’hommes sont excités à l’idée de faire du candaulisme, j’en fais partie dans le sens où je serais plutôt celui qui honore la femme de l’autre, cette idée-là m’excite énormément. Pour que ce soit possible il faut être à l’aise avec l’idée d’être avec un autre homme dans la pièce, avec son énergie masculine, il faut être capable de bander, d’assurer, et il faut aussi une bonne communication avec le couple et que le couple ait lui même un bonne communication, il faut être sûr que ça les excite, que c’est vraiment ce qu’ils veulent, qu’ils ne vont pas être jaloux par la suite.

Les risques de jalousie

Je n’ai jamais vu de mecs  péter un plomb par jalousie en te voyant prendre sa femme, c’est un cas que je n’ai jamais rencontré, mais tout peut arriver. Souvent ils peuvent casser après, ou faire une crise de nerfs, à cause de la jalousie que ça a pu engendrer. Il ne faut pas que la femme accepte du nouveau partenaire ce qu’elle refuse à son homme, ce genre de pratique pourrait être mal vu.

Si elle jouit plus avec cet homme là, ça pourrait être mal vu aussi, même si c’est parfois le but. Il ne faut pas que l’amant et la femme se revoient en cachette, ça doit rester une pratique de libertinage avec le consentement de chacun, on n’est pas ici dans du vrai cocufiage – terme très impropre d’ailleurs, puisque cocu signifie élever l’enfant d’un autre comme le sien sans le savoir.

Les risques de MST

On n’est pas dans cette dimension là, si on se protège il n’y a pas de risque. Il faut bien sûr se protéger, mettre la capote, pas de risque de MST, ni de tomber enceinte. Et puis il faut bien mettre à l’aise l’invité pour qu’il puisse arriver à bander correctement pour honorer cette femme.

 

Les femmes candaulistes

Voilà pour le candolisme, j’ai parlé des cuckold queens qui aiment voir leurs hommes baiser une autre femme devant elles tout en se touchant ou pas, juste pour se nourrir du spectacle de l’énergie sexuelle, et encore une fois ce n’est pas l’apanage des hommes même s’il y a une grande majorité d’hommes qui sont candolistes. J’espère que vous avez apprécié cet article.

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *