0

La sexualité après 40 ans

Article éducatif sur la sexualité après 40 ans. C’est quoi la sexualité après 40 ans ? A quoi ressemble le sexe a 40 ans ? Les hommes et les femmes de 40 ans et l’amour, ça se passe comment ? 40 ans et plus envie de faire l’amour, est-ce normal ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre ici.

le sexe a 40 ans

Comment faire l’amour après 40 ans ? Comment rencontrer l’amour après 40 ans ? Quid de la vie sexuelle après 40 ans ? Parlons ici de la sexualité chez les seniors, de l’amour après 40 ans, de la libido à partir de 40 ans, de ce que veulent les hommes de 40 ans…

Il y a quelque temps, sur ma chaîne de conseils en séduction pour hommes, j’avais invité Samuel pour nous parler de la séduction après 40 ans. Comme il en était venu à parler aussi de la sexualité après 40 ans, j’aimerais vous donner ici des extraits de cette interview. On entend dire bien des choses, comme : “les mecs deviennent hyper expérimentés donc ils baisent bien”, “les femmes sont au top de leur sexualité” ou “elles ne sont plus désirables”..

Extraits de l’interview :

Le sexe après 40 ans : l’hygiène de vie

Fabrice : Parlons si tu veux d’un sujet croustillant : le sexe après 40 ans , comment ça se passe ?

Samuel : Il faut avoir une bonne hygiène de vie, ne pas trop picoler, ne pas trop fumer, Quand tu as déjà éjaculé, pour remettre la deuxième salve c’est plus long, mais la maturité fait que tu connais mieux ton corps, que tu peux mieux te contrôler, et je pense que faire du sport et suivre tes conseils, tes techniques, ça peut vraiment aider. Il est clair qu’on n’a plus 20 ans, qu’il faut savoir gérer cela.

 

Le sexe après 40 ans : les techniques de sexe

Fabrice : Tu as vraiment vu une différence entre avant et après les techniques de sexe ?

Samuel : Oui, parce que je viens d’une génération où il fallait absolument faire jouir la fille, et pour cela, on se mettait une grosse pression. Le fait de connaître les techniques pour le point G, pour le deep spot, afin donner un orgasme avant même la pénétration, ça enlève la pression, et du coup, tu vis mieux ton sexe dans l’instant, et elles aussi.

A lire aussi : Comment bien doigter une fille ? (cours de doigtage)

Et : Comment faire un bon cunnilingus ? (tuto cuni)

En gros j’ai compris qu’il faut d’abord mentaliser ces techniques, et ensuite les oublier : une fois apprises, elles sont intégrées à toi, ça devient alors du vrai sexe, tu ne réfléchis plus, tu ne dis plus “il faut que je fasse ci et ça”. Le fait d’avoir confiance en toi, de te dire “si je me débrouille bien elle va arriver à jouir, pas forcément un orgasme, mais à se trouver très très bien après un cunni et un bon doigtage”,  ça l’aura déjà à moitié conquise, et toi tu seras libéré, car elle aura joui même si je viens au bout de deux minutes – c’est pas grave. Tu seras plus détendu, donc forcément ça se passera mieux, tu seras plus confiant, et tu pourras mieux te concentrer sur son plaisir.

L’inconvénient de vouloir absolument faire jouir la femme, c’est que tu ne penses plus à ton plaisir à toi, et que le sexe devient une performance au lieu d’un plaisir personnel. Au départ j’ai essayé d’appliquer tes techniques, et au bout d’un moment je les ai intégrées, et j’ai pu me consacrer à moi. Et puis je pense que les filles aussi en ont marre que les mecs veuillent absolument les faire jouir quand ils ne savent pas faire.

 

Le sexe après 40 ans : faire jouir les femmes

Fabrice : J’ai vu un compte Instagram qui a fait dans les 100 000 abonnés en une semaine, qui s’appelle “t’as joui”, et qui reproche aux mecs de ne pas se soucier de leur orgasme, d’être égoïste au lit, en somme. C’est peut-être dans la logique actuelle, mais tu dis que les hommes veulent faire jouir les femmes, apparemment ce n’est pas le cas.

Samuel : En tout cas c’est ma vision des choses mais je suis peut-être le seul, ou on n’est pas nombreux, mais il ne faut pas insister en demandant “est ce que tu as joui ?”. J’ai discuté beaucoup avec les filles que j’ai rencontrées, et le vrai orgasme, pour elles, c’est beaucoup dans la tête, plus que chez les mecs, et on n’est pas forcément aptes à les débloquer.

Fabrice : C’est vrai qu’au début, moi aussi j’étais en mode “bon, je dois chercher le point G, la stimuler comme ça”, mais maintenant, devant une fille je ne réfléchis plus.

Samuel : Oui , on peut alors vraiment se consacrer au sexe pour soi-même, un peu comme dans les sports de combat, une fois qu’on maitrise les techniques. On dérive un peu, mais dans les philosophies zen, plus tu maitrises un mouvement, plus tu deviens le mouvement et plus tu es dans l’instant. Ce qui est bon dans la sexualité, c’est quand tu arrives à être avec quelqu’un dans l’instant, et que tu partages vraiment quelque chose.

Grâce à tes techniques, à ma ténacité et ma volonté d’apprendre, j’y suis allé. Moi aussi j’ai levé des croyances limitantes parce qu’au départ ce n’était pas facile, mais ça m’a permis de prendre confiance en moi au niveau sexuel, de me libérer de la pression absolue de faire jouir l’autre, parce que je savais que je pouvais juste être bien et qu’elles en étaient très contentes. Au départ c’était d’abord pour faire jouir l’autre, maintenant je travaille sur mon plaisir, parce que je sais que je peux donner du plaisir à l’autre et en prendre aussi beaucoup.

 

Le sexe après 40 ans : le développement personnel

Fabrice : En fait tu as commencé par le game, et tu es maintenant vraiment dans le développement personnel, qui touche tous les domaines de la vie, l’ouverture de portes…

Estime de soi et confiance en soi

Samuel : La sexualité, la séduction, c’est en rapport avec l’estime de soi, la confiance en soi, et tu te dis que tu pourrais aussi t’améliorer dans ta santé, dans ton activité professionnelle, tes relations avec les autres, et ça mène tôt ou tard vers le développement personnel. J’envie les jeunes générations qui ont accès à tout ce matériel qui est génial, parce que maintenant, si vraiment tu te lances là-dedans à fond, tu peux vivre la vie que tu as envie d’avoir, et je m’aperçois que les coachs en développement personnel que j’ai pu suivre ont tous commencé par le game.

Donc quelque part, celui qui veut acquérir des techniques pour avoir de l’assurance, pour faire comme s’il avait de l’argent même s’il n’en a pas, il peut se demander “pourquoi je ne serais pas cette personne que les filles ont envie d’avoir, mais vraiment, sans avoir à mentir”. Une personne pleine de confiance, qui sait ce qu’elle veut, qui est déterminée, qui sait avoir le leadership quand il faut, qui est rassurante, qui réussit brillamment, qui a de l’argent et qui fait ce qu’elle veut et qui est libre.

Fabrice : Il est clair que le game et le développement personnel vont ensemble, c’est à dire que si vous avez un très bon lifestyle, avec un peu de game, vous pouvez avoir des résultats de ouf, si vous avez un lifestyle très pauvre il vous faut un bon game. Le bon game va vous donner accès à un cercle social et vous allez monter en développement personnel, et même si vous progressez en développement personnel, vous pouvez monter en game aussi. Donc c’est bien de faire un peu les deux.

Communication

Samuel : Clairement il faut faire les deux, d’ailleurs beaucoup de livres dans le game sont des livres de développement personnel. J’ai lu le “Dale Carnegie”, “Comment vous faire des amis“, c’est simple, il y a les lois de l’attraction. Bien sûr certains rentrent dans le développement personnel par la séduction, parce que c’est plus simple et ça donne envie. Quand vous êtes jeune, vous avez envie de séduire des filles, d’avoir des expériences, et plus tard vous vous apercevez qu’il n’y a pas que le sexe, qu’il n’y a pas que les rencontres, qu’il y a aussi ce que vous avez envie d’être.

Fabrice : Je suis d’accord, je dis souvent que la séduction est une branche du développement personnel, et quand vous devenez bon en séduction, vous avez appris beaucoup de bases, qui font que si vous passez au développement personnel dans d’autres domaines, par exemple pour les finances, beaucoup de bases sont communes.

Samuel : Rien que la communication, l’assurance, le fait de savoir répéter, tester, ça apprend à persévérer, à réfléchir sur ce que vous avez fait, à l’analyser, et aussi à être objectif avec vous-même, à ne pas vous mentir, et puis à gérer le rejet. Chacun voit la séduction comme il veut mais c’est un moyen de progresser dans d’autres domaines de vie.

Finances

Fabrice : J’ai lu récemment “Père riche, père pauvre“, on y trouve beaucoup de trucs que tu viens de citer, qu’on a appris dans le game.

 

Le sexe après 40 ans : ses résultats avec mes formations

Merci  beaucoup d’être venu sur cette chaîne  donner un peu d’inspiration aux plus jeunes et aux hommes de plus de 40 ans. J’espère que ça vous a redonné la pêche, tout le monde a sa place dans le game. Il ne devrait pas y avoir d’homme délaissé, sauf ceux qui ne se battent pas, mais tous les hommes motivés devraient pouvoir y arriver. Croyez en vous, prenez exemple sur Samuel qui est un exemple de réussite, mais toi, Samuel, tu savais ce que tu voulais, tu as travaillé pour l’avoir, tu t’en est donné les moyens et tu as été récompensé finalement assez rapidement, puisqu’ en deux-trois mois tu avais déjà des résultats.

Samuel : Oui, même au bout du deuxième mois, mais c’est grâce à l’implication que vous mettrez dans une formation quelle qu’elle soit. Si vous ne vous impliquez pas, vous n’aurez pas de résultat. C’est bien de lire, c’est bien d’écouter, mais le plus important c’est de passer à l’action.

Secrets pour séduire sur Internet

Fabrice : Au début, nous deux, nous avons travaillé ensemble sur la drague en ligne.

Samuel : Oui, j’avais acheté ton guide pour séduire sur internet, après tu as sorti la formation Cyprine, que j’ai prise, et c’était une prise en charge globale de la séduction, j’ai pu faire tous les modules avec régularité, et j’ai pas mal progressé pour quelqu’un qui partait de rien. J’ai fait une à deux rencontres par mois, ce qui était déjà très très bien, et elles m’ont complimenté, je n’ai pas oublié parce que c’est vrai que j’étais un peu rouillé.

Ca fait plaisir, quand une fille te dit que ça fait longtemps qu’elle n’avait pas joui, c’était rassurant, c’était super. J’ai beaucoup aimé ton premier module de théorie, et ensuite la drague en ligne, parce que je pense que tu es sans doute le meilleur en France pour la drague en ligne, et puis les tutos sexe qui sont vraiment bien, et je n’avais trouvé d’équivalent nulle part, ils sont vraiment bien faits.

Les résultats de la formation Cyprine

Fabrice : Donc cette formation t’a donné des résultats rapidement ?

Samuel : Le fait d’utiliser le petit fichier avec un tableau où je mettais mes objectifs à réaliser, ça créait une certaine émulation avec les autres qui participaient sur le forum, ça obligeait à se bouger les fesses, et c’est au bout de un à deux mois que c’était parti. Ce qui joue ensuite, c’est l’expérience acquise, la réussite. D’autres personnes mettront peut-être un peu plus longtemps, mais avec une marge de progression plus rapide. L’important c’est de faire la formation à fond et de s’y investir, pour avoir des résultats.

Fabrice : Je t’ai vu évoluer. C’est vrai que quand je t’ai rencontré, tu étais dans une mauvaise situation familiale, et aujourd’hui je te trouve vraiment épanoui, en pleine forme.

Samuel : Savoir qu’on plait, c’est rassurant, ça améliore l’estime de soi. On a besoin d’être rassuré sur nos capacités à séduire, à se reproduire, à avoir une activité sexuelle, tout ça participe à se sentir mieux dans sa peau et dans son couple . Actuellement je suis en couple et très heureux, je reconstruis ma vie sur de nouvelles bases. J’ai pu choisir vraiment la personne avec qui je voulais être, celle qui me plaisait.

Fabrice : Comme quoi tu penses qu’avec une bonne méthode, quelqu’un d’investi peut avoir des résultats.

Samuel : Bien sûr je pense que si on reste honnête avec la personne d’en face, que ce soit une petite copine ou des plans cul, avec ta méthode de séduction on peut déjà avoir le choix des partenaires, et ensuite trouver la personne qui nous convient, et non pas rester avec elle par défaut, et cela parce qu’on aura eu le choix, et ça change tout.

Trouver des plans cul

Fabrice : Trouver des plans culs, c’est une méthode qui vous permet de sélectionner des gens qui vous correspondent vraiment, contrairement à celle du gars qui va dire “je veux vivre en couple”  et qui va prendre la première femme qui voudra la même chose.

Samuel : C’est pareil pour les filles. Il y en a beaucoup qui se mettent en couple pour ne pas être seules, et ce ne sera pas forcément avec la personne qui leur convient. Là au moins, on a la possibilité si ça ne va pas, de quitter la personne pour une autre. Et puis dans le milieu de la séduction on est tout un groupe, c’est aussi un peu une confrérie, on peut se serrer les coudes quand ça ne va pas, et apprécier les succès des autres quand ça va bien en disant “bien joué”. C’est bien de progresser tous ensemble.

Fabrice : Mieux que les concours de bite, les jalousies, les frustrations.

Samuel : Voir les autres réussir nous motive, c’est mieux que de les jalouser, qui ne mène à rien.

sexualite 40 ans

 

Pour aller plus loin

Faites comme Samuel et jetez un œil à mes cours de sexe.

Si vous avez bien aimé cet article, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter ! 😉

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *