0

Comment simuler au lit ?

Article éducatif sur comment simuler au lit (la simulation d’orgasmes). Pourquoi les femmes simulent pendant l’amour ? Les hommes aussi font-ils semblant d’avoir du plaisir parfois ? Comment reconnaître un orgasme simulé ?

simulation orgasme

Pourquoi les hommes et les femmes simulent au lit ? Comment simuler au lit ? Comment reconnaître une simulation d’orgasme et savoir si il ou elle a vraiment joui ?

 

Pourquoi simuler au lit ?

On pourrait commencer par se demander pourquoi certaines personnes simulent au lit. C’est une attitude plus féminine que masculine, puisqu’il y a deux tiers des femmes qui simulent ou ont déjà simulé au lit, et seulement un homme sur dix. Dans un monde idéal, personne n’aurait besoin de simuler et on prendrait toujours son pied, mais ce n’est pas ce qui se passe réellement. Alors pourquoi ?

La première raison, c’est par facilité : on peut simuler, c’est facile, c’est cool, ça fait bien..

La deuxième, c’est pour faire plaisir à l’autre, pour qu’il ne sente pas nul. Même si on n’a pas trop pris notre pied, on ne veut pas lui faire de la peine.

La troisième raison, c’est qu’on simule par ignorance, on simule parce qu’on imite les filles du porno, on ne sait pas vraiment ce que signifie prendre du plaisir, on croit que c’est la norme. Sauf que c’est notre propre ignorance qui fait qu’on se sent obligé d’imiter le porno, parce qu’on ne sait pas ce qu’on devrait faire, on ne sait pas comment ça se passe dans la réalité etc..

On peut simuler parce qu’on ne sait pas ce qu’est un orgasme, ce qu’est le vrai plaisir sexuel. On dit que 80% des mecs sont des mauvais coups, quelques femmes aussi sans doute, ce qui veut dire que la plupart des gens ne savent pas ce qu’est vraiment prendre son pied, donc on en rajoute pour faire bien ou pour faire plaisir.

 

Le problème quand on simule le bon sexe

Le problème, c’est que quand vous simulez, vous faites croire des choses. C’est comme le joueur de foot qui simule une faute de l’adversaire : l’arbitre va croire à tort qu’il y a faute. C’est un truc un peu vicieux quelque part. Ca peut être toléré, ça peut fonctionner, ça peut déclencher le pénalty, mais ce n’est pas cool, tout le monde s’accorde à dire que simuler c’est un peu tricher.

Le problème, c’est que ça brise la vraie communication du couple. Par exemple, un homme va croire que ce qu’il vous fait est excellent parce que vous lui faites croire en simulant, ça lui évitera une remise en question et donc une amélioration dans votre couple. Je ne dis pas que tout le monde est capable de se remettre en question, loin de là, mais je veux dire que ça entame la confiance dans le couple, ça l’empêche de s’épanouir. Simuler, c’est aussi ne pas affronter ce qui cloche, et ainsi ne pas proposer à l’autre des améliorations, pensant qu’il ne les entendra pas.

Il y a enfin celles qui simulent en masquant leur plaisir : elles prennent leur pied, mais s’empêchent de le montrer, c’est un peu la simulation inversée. Elles font semblant de ne pas avoir de plaisir. Peut-être qu’elles en ont honte, peut être qu’elles ne l’assument pas, peut-être qu’on leur a dit qu’il n’est pas convenable d’être expressive au lit (voir mon article « être expressive au lit« ). Quand tu couches avec une fille qui est complètement pokerface, pas un bruit, pas un son, pas d’expression faciale, c’est désarmant.

simuler au lit

 

Simulation d’orgasme : les bonnes raisons

On peut simuler d’une manière constructive, quand ce qu’on vous fait est bon. Vous allez dire que si c’est bon on n’a pas besoin de simuler, mais si ! On a parfois besoin que l’autre prenne confiance, qu’il y aille plus fort pour que ce soit encore meilleur. Il m’arrive d’en rajouter quand elles me sucent, parce que j’aime ça, ça leur donne confiance, elles se lâchent et c’est encore meilleur. Je n’ai pas menti sur le fond, j’en ai juste un peu rajouté pour l’encourager. C’est une simulation constructive.

Mon article « comment reconnaitre un orgasme véritable » peut vous aider, vous y apprendrez ce qui se passe pendant un vrai orgasme – si vous voulez l’imiter.

Comment savoir si il ou elle simule : Comment reconnaître un véritable orgasme ?

 

Comment reconnaître un vrai et un faux orgasme ?

En gros il y a des choses que vous pouvez imiter, comme les gémissements, les jambes qui tremblent, les halètements, mais il y a des trucs que vous ne pouvez pas trop simuler, comme le vagin qui se serre, les pupilles qui se dilatent, il est bien difficile d’ordonner cela à son corps.

Pour reconnaitre un vrai orgasme, je vous conseille d’observer les signes qu’on ne peut pas trop « fake », et si vous voulez « faker » l’orgasme, faites ce que vous pouvez et comptez sur l' »ignorance » de l’autre.

Mais par ego, la plupart des gens ont tendance à penser qu’ils font les choses très bien, et ne penseront pas que leur partenaire simule. Si vous n’êtes pas régulièrement félicité sur vos talents au lit, c’est peut-être que vous n’assurez pas tant que ça. Si cet article vous a plus, abonnez-vous à la newsletter ! 🙂

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *