0

La peur de la première fois

Article éducatif sur la peur de la première fois (que l’on fait l’amour).

La peur de la première fois, il faut bien se dire qu’elle est normale. Je me rappelle, j’avais rendez-vous chez ma première copine et je savais qu’on allait faire notre première fois.

Ses parents étaient absents, elle m’avait prévenu, et la nuit précédente, je n’ai pas pu dormir – deux heures tout au plus – parce que j’ai passé du temps sur internet à regarder comment bien faire l’amour, j’étais dans mon lit, trop excité, je me suis branlé, etc.

peur premiere fois

A lire aussi : Comment réussir sa première fois ?

 

La peur de la première fois : l’inconnu

C’est la peur de l’inconnu, il faut accepter cette peur. Mais au fond,  rien ne vous  oblige à  faire votre première fois d’un seul coup, à tout découvrir la première fois. Vous pouvez commencer par embrasser, ensuite embrasser sensuellement en sous vêtements, faire des bisous, ensuite faire les préliminaires.

l y a des femmes qui aiment faire tout d’un coup, d’autres qui prennent leur temps.

Je me souviens d’une fille dont la première fois s’est étalée trois rendez-vous : la première fois on s’embrasse, la deuxième fois les préliminaires et la troisième, préliminaires et pénétration. Il s’agit de s’habituer, tout simplement, que le corps dise « j’ai envie, maintenant je suis sûre, je suis prête ». Dans votre tête il faut différencier les questions « est-ce-que je suis prête? » et « est-ce que j’ai peur? » On peut être prête et avoir peur, et le cerveau va s’inventer des excuses pour ne pas le faire parce qu’on panique.

Si vous n’êtes pas avec une bonne personne, si vous ne la sentez pas, ce sont des raisons valables. Si vous avez juste peur, vous aurez toujours peur dans deux mois. Donc autant se lancer. Il faut bien différencier les raisons valables et les excuses qui nous évitent de sortir de notre zone de confort.

 

Peur de la première fois : se protéger

Pensez à vous protéger, à mettre un préservatif ou à faire des tests de mst, il est très important de penser à la contraception.

 

Peur de faire l’amour : les préliminaires et les positions

Si vous êtes un homme, vous pouvez avoir peur de ne pas tenir longtemps, peur de ne pas bander – à mon avis vous banderez –  vous pouvez avoir peur de ne pas éjaculer, et ces peurs seront atténuées si vous suivez mes conseils pour de bons préliminaires.

Commencez par donner du plaisir à la femme et vous verrez que, même si ça ne dure pas longtemps, c’est pas bien  grave. Ne commencez pas par des positions très compliquées, commencez par exemple par celle du missionnaire pour vous habituer, après vous pourrez tester d’autres positions, comme la fille sur le mec.

Si ça ne marche pas en missionnaire vous commencez en mettant la fille dessus, et  elle qui peut guider la pénétration. Des techniques  permettent de jouir plus vite. Pour une femme, rien d’exceptionnel, donc rien de grave à ne pas jouir la première fois.

Parmi les premières fois que j’ai faites, deux filles seulement  ont joui, c’est normal, il y a trop de peurs, trop d’inconnu, on n’arrive pas vraiment à se lâcher, on a besoin de se retrouver, de réfléchir avant d’y revenir.

A lire aussi : Comment faire l’amour à une fille vierge ?

 

Peur de faire l’amour : la douleur

Vous avez peur d’avoir mal ? Quand l’hymen se déchire,  ça peut faire un peu mal mais il y a des chances aussi qu’il soit déjà déchiré, si vous avez fait du cheval, de la danse, et puis il y a des filles qui n’ont pas d’hymen. Il ne faut pas non plus croire que c’est la douleur du siècle. Ca peut saigner, oui, c’est la défloration.

Vous pouvez mettre un drap, une serviette sous la zone pour cette première fois, vous n’aurez pas ce souci-là. Vous pouvez avoir peur de dire que vous êtes vierge, que vous soyez homme ou femme. Si c’est juste pour un coup d’un soir je conseille de le dire seulement au moment où vous en arrivez au sexe.

Le partenaire sera généralement plus compréhensif, plus doux. Faire sa première fois en secret sans le dire à personne si vous êtes un mec et que vous vous en sentez, pourquoi pas (qui suis-je pour en décider?),mais  si vous êtes une femme je vous conseille quand même plutôt de prévenir, pour  que l’homme prépare davantage avec des préliminaires, pour mettre une serviette etc.

De toute façon, tout le monde est passé ou doit  passer par là, sauf si on veut être moine ou nonne, et c’est bien normal d’éprouver une certaine appréhension. Il faut l’accepter pour faire sa vie, dépasser cette appréhension, ce qui ne signifie pas faire n’importe quoi, donc réfléchissez bien à ce que vous personnellement  avez vraiment envie de faire. Si cet article sur la peur de la première fois vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter !
Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *