0

Masturbation et dépression

Article sur le lien entre masturbation et dépression.

masturbation depression

 

Masturbation et dépression

Il peut exister plusieurs relations entre masturbation et dépression, pourtant  en aucun cas la masturbation ne peut être déclencheur de dépression. Vous pouvez être sex addict, et là, quand vous allez arrêter, vous allez ressentir le manque, et ça peut engendrer des symptômes de dépression, mais c’est ni plus ni moins  comme si vous arrêtiez de fumer.

Dans ce sens, il peut y avoir un lien de cause à effet entre masturbation et dépression mais ce n’est pas le plus courant. Le plus souvent, c’est lorsqu’on est déjà dans un état dépressif, qu’ on se masturbe, sans avoir envie de sortir, sans partenaire, sans désir de faire des rencontres.

On a l’impression que ça nous fait du bien, que ça nous apaise, et on se masturbe beaucoup. dans certains cas, cela peut s’avérer  une aide  pour s’en sortir, surtout pour les femmes, qui peuvent se sortir d’une dépression grâce aux orgasmes qu’elles peuvent se donner en se touchant, ou qu’un homme peut leur donner, bien sûr.

 

Orgasme et dépression

Pour un homme, c’est un peu différent, trop se masturber peut être néfaste, mais ne pas se masturber n’est pas une solution. Je recommande une fréquence modérée, par exemple tous les deux jours.

Une femme peut se toucher quasiment tous les jours, se donner du plaisir. En effet si l’homme se vide de son énergie vitale quand il éjacule, la femme, elle, quand elle jouit, elle se remplit d’énergie vitale, c’est toute la différence entre homme et femme vis-à-vis de la masturbation et même du sexe en général, même si l’homme peut avoir des orgasmes sans éjaculer.

Si vous arrivez à maîtriser le contrôle éjaculatoire et que vous décidez de vous masturber sans éjaculer, vous pouvez le faire plusieurs fois et ne tirer que les bénéfices des orgasmes, même si vous êtes un homme.

Pour une femme, pas la peine de vous faire éjaculer pour jouir, vous pouvez le faire si ça vous plait, mais ce n’est pas la peine de chercher ça pour sortir d’une dépression.

Donc la masturbation n’est pas facteur de dépression premier, par contre ça peut devenir addictif, ça peut rendre sex addict et l’arrêt peut être difficile et causer des dépressions, surtout chez les hommes.

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *