0

Le BDSM

Dans cet article, nous allons parler du BDSM.

bdsm

D’après Wikipedia, le sigle BDSM désigne une forme d’échange sexuel contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation érotique ou la mise en scène de divers fantasmes sexuels dans le but de stimuler les zones érogènes.

 

Ca veut dire quoi BDSM ?

Le bdsm signifie b comme bondage, c’est à dire s’attacher avec des liens, d comme  discipline donc obéir, ds comme domination-soumission et enfin sm comme sadisme-masochisme, aimer faire mal, aimer avoir mal. Voilà, vous faites maintenant partie des rares personnes qui savent ce que ça signifie. Sachez aussi que dans le bdsm il y a plusieurs disciplines : ceux qui aiment être attachés, ceux qui aiment être frappés, etc.

 

Qu’est-ce que le BDSM ?

Il s’agit d’un ensemble de pratiques qui ne sont d’ailleurs pas toutes sexuelles. Il peut y avoir du bdsm sans pénétration, sans sexe. C’est quand même la plupart du temps des problématiques d’esclavage sexuel.

Il peut y avoir des photographes qui ne font que des photos bdsm, comme dans le shibari où ils attachent les femmes : c’est de l’art, alors ils prennent des photos mais c’est quand même en partie du bdsm.

BDSM : le pet

J’avais vu, au cap d’Agde, du bdsm : le » pet », c’est à dire quand une fille joue le rôle d’un animal domestique.

Cette fille avait mis des petites oreilles de chat et elle obéissait, tenue en laisse par un couple beaucoup plus âgé qu’elle, c’était une petite jeune bombasse, alors je ne sais pas s’ils couchaient ensemble, le couple était classe, mais elle, elle ne disait pas un mot, elle faisait le petit animal, elle obéissait, elle devait demander l’autorisation si elle voulait aller boire une verre ou aller aux toilettes, elle était tenue en laisse.

J’imagine qu’elle devait faire tout ce qu’ils voulaient, quoique je n’étais pas dans leur intimité pour le savoir. Il y a souvent des problématiques d’esclave, par exemple un collier de soumise où la fille a son collier et tu la tiens comme un animal de compagnie en fait. Elles aiment être soumises, être les esclaves, qu’on leur dise quoi faire.

BDSM : la soumission

Mais il y a aussi des hommes qui aiment être soumis. Certains vont justifier  « oui mais c’est souvent des hommes qui ont le pouvoir dans la vie quotidienne et qui veulent s’en libérer », ce n’est pourtant pas toujours le cas. Ne mettons pas les gens comme ça dans des cases, il y a des femmes qui aiment être soumises, des hommes aussi, il y a des femmes qui aiment dominer et des hommes également. La plupart du temps c’est l’homme qui aime dominer et la femme être soumise mais c’est parfois l’inverse.

 

Le BDSM soft

Le bdsm soft, c’est un peu tout ce qui est la strangulation, la fessée, et puis le bdsm un peu plus hard, c’est ce qu’on voit dans « 50 nuances de grey » où la fille est attachée à une croix, où le mec sort le fouet – je n’ai vu que le premier film-.

Le bdsm nécessite bien sûr des accessoires, on a l’image du bdsm en cuir, j’en ai vu dans des clubs libertins (je reviendrai dans un autre article sur les clubs libertins), où on ne pratique d’ailleurs pas que du bdsm, et il n’y a pas que des vieux même s’il peut y en avoir.

J’étais à une soirée libertine qui devenait bdsm à partir de 22 heures. Là je les ai vus arriver : il y avait des femmes qui avaient des trucs dans la bouche avec des boules, elles étaient à genoux ; il y en avait qui touchaient, qui suçaient des mecs -celles-là n’avaient pas de boules dans la bouche ; il y en avait qui restaient juste attachées les mains dans le dos avec leurs trucs, et c’était l’éclate dans leur vie, donc j’imagine qu’il doit y avoir un certain plaisir à se faire soumettre.

Moi je suis plus dans le plaisir un peu autoritaire de la domination mais je peux les comprendre. De toute façon les lignes de yin et de yang doivent bien s’équilibrer, s’il y a des dominants, il doit y avoir des gens qui aiment être soumis, et ça me va très bien, je dirai même que ça m’arrange.

 

Les donjons BDSM

Donjons et conventions BDSM

Pour terminer cet article, j’aimerais vous parler des donjons BDSM. Ce sont des endroits où tu as la croix pour attacher la fille, où tu as la balançoire bdsm-la fille peut être attachée, tu peux la baiser, c’est un endroit où tu trouves tous les accessoires possibles, les fouets, les colliers.

Un donjon c’est une pièce où tu as tous ces accessoires de bdsm. Et puis il y a des conventions, il y a des soirées où participent tous les bdsm du coin, ça peut être impressionnant de s’y retrouver, c’est un autre monde. Je trouve que les gens sont trop à penser avec des normes « moi je suis normal, je veux être normal » mais en fait, normal, ça n’existe pas.

BDSM : des gens normaux ?

Et puis tous les gens ont l’air normaux vus de l’extérieur, tu ne sais pas ce qui se passe quand la porte est fermée, c’est ça la réalité. Le bdsm est un exemple un peu extrême mais ce n’est pas plus anormal que ça, il y a des pratiques qui sont finalement plus graves que celles-là. Les bdsm ne font pas de mal à qui ne le veut pas, ils sont respectueux.

Si tu ne veux pas, le mec ne t’en fera pas. Il y en a qui aiment se faire pisser dessus, il y en a qui aiment pisser mais si tu ne veux pas ils ne te le feront pas, c’est pas des violeurs non plus, c’est pas des gens qui vont te faire du mal volontairement, sauf si tu aimes ça, si tu le demandes.

Et d’ailleurs ils ne te font pas vraiment du mal puisqu’ils te font du bien. Il y a un grave déficit d’ouverture d’esprit dans la vie ordinaire, les gens jugent tout de suite sans savoir, sur des idées reçues.

Voilà, je voulais apporter un petit équilibre avec cet article pour vous expliquer mieux ce que c’est et insister surtout sur la notion de respect, où tous ces adultes sont consentants. Ce sont des gens qui aiment ça, ça leur procure du plaisir, et comme je l’ai dit, il y a un équilibre dans le monde et tant mieux si les gens bdsm se retrouvent entre dominants et dominés.

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice JULIEN

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *