0

Les maladies et infections sexuellement transmissibles à craindre dans la vie

Article éducatif sur les maladies sexuellement transmissibles (MST), les infections sexuellement transmissibles (IST) et autres maladies vénériennes. Peut-on attraper une MST ou une IST même si on utilise une capote ?

maladies infections sexuellement transmissibles

A lire aussi : Comment mettre une capote ?

 

MST IST #1 : chlamydia

La première maladie dont je voudrais vous parler, c’est les chlamydia. C’est une maladie un peu fourbe car il n’y a pas vraiment de symptôme, et on peut choper cette maladie même si on met une capote.

Elle se transmet par le contact de la peau. C’est pour ça que tous ceux d’entre vous qui sont habitués à aller voir des prostituées ou autres, méfiez vous, les chlamydia sont de ces maladies qu’on peut attraper malgré le préservatif. Vous allez faire un test de dépistage.

Quand j’ai tourné mon tuto X avec des actrices, elles ont exigé que je fasse un test de dépistage des chlamydia et autres, heureusement je n’en avais pas, c’est fabuleux ..Donc faites un simple test le cas échéant, car bien sûr, ça se traite.

 

MST IST #2 : gonorrhées

Il y a la chaude pisse, donc les gonorrhées. Pas la peine de vous faire un dessin, ça brûle quand vous pissez. C’est une maladie qu’on peut attraper quand on ne se protège pas, notamment par les relations anales ou vaginales.

 

MST IST #3 : herpès

Il y a l’herpès buccal ou labial, c’est quelque chose d’intraitable, vous n’allez pas avoir toujours des boutons, des croûtes, mais de temps en temps, vous aurez des crises qui les feront apparaître. Ca va se résorber, puis revenir, toute la vie. On est bien sûr plus susceptible de le choper quand la personne qu’on embrasse a un herpès, mais parfois, mais si elle n’est pas en période de crise, elle peut le transmettre, notamment par sa salive. Il faut donc se méfier de l’herpès car il est intraitable, et vous pouvez l’attraper même si vous mettez une capote. C’est A VIE !

J’en viens à l’herpès génital, donc sur les zones sexuelles : il peut se transmettre lui aussi par la salive, donc même si vous vous protégez.

 

MST IST #4 : papillomavirus (HPV)

Ensuite, parlons du papillomavirus : 85% de la population en est porteuse, donc contaminée. Je l’ai eu moi-même, je ne vais pas vous mentir, et chez moi ça a formé des petites verrues sur ma verge. J’ai paniqué, consulté un médecin qui m’a envoyé chez un dermato spécialiste en maladies vénériennes qui me l’a brûlé par cryothérapie, comme des verrues sur la main.

C’est revenu après, il me les a re-brûlées, c’est encore revenu un mois plus tard, et après ce troisième traitement je n’en ai plus eu. La maladie est sortie, mais il y a des gens qui sont porteurs et qui n’ont pas de symptôme, une grande partie de la population en est porteuse. Alors comment ça s’attrape ? On peut le choper par le contact de peau à peau. Bien sûr on augmente le risque avec une relation non protégée, mais le contact suffit.

 

MST IST #5 : hépatite B

L’hépatite B, c’est une belle saloperie, une maladie qu’on peut choper dans des rapports non protégés, ou quand on est drogué car la maladie se transmet en partageant du matériel. Attention aux piqûres !

 

MST IST #6 : syphilis

On rentre maintenant dans des maladies vraiment graves, qui demandent un traitement lourd : la syphilis, qui se transmet par le sexe, avec des relations non protégées mais également par le sang, si vous avez une plaie ouverte et l’autre personne aussi, par exemple. Il faut se soigner d’urgence.

 

MST IST #7 : sida (VIH)

Il y a le sida, bien sûr, transmis par relation non protégée, on le sait, mais également par le sang. Vous pouvez embrasser quelqu’un de séropositif sans attraper le sida, mais si vous saignez tous les deux et que vous vous frottez les bras par hasard, vous pouvez le choper, c’est chaud !

Il y a bien des trithérapies, mais on ne guérit pas, on peut vivre avec, mais avec un traitement à vie, et ça nous rend plus vulnérable à d’autres maladies, le système immunitaire est affaibli.

Il en existe d’autres, bien sûr…

mst ist

 

Conclusion sur les maladies et infections sexuellement transmissibles

Je ne veux pas vous faire peur, mais vous inciter à la prudence, et que vous soyez conscient des risques.

Il m’est arrivé de faire l’amour sans préservatif, j’étais conscient des risques. Certaines populations sont plus exposées au SIDA, je pense à ceux qui se droguent par exemple, mais chacun est susceptible de le choper, alors ne déconnez pas trop avec ça, si vous voulez faire l’amour sans préservatif avec votre partenaire, faites des tests de MST (et prenez une contraception).

Et j’ai un autre conseil bonus pour la suite : si vous utilisez des sextoys, nettoyez-les, désinfectez-les parce qu’ils peuvent être vecteurs de maladies.
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter et le partager…

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Le Grivois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *